Un pneu équipé de la technologie Run Flat permet de rouler pendant environ 80 km après avoir crevé sa roue, ce qui permet d’avoir le temps d’atteindre le garage ou dépanneur le plus proche. C’est donc un véritable atout de sécurité de conduite, notamment pour les véhicules à kilométrage important.

Les pneus RunFlat sont à flancs porteurs renforcés, c’est-à-dire qu’en cas de crevaison ou de perte de pression, ils peuvent encore rouler quelques temps (à moins de 80 km/h pour éviter une pression inutile). Ses flancs et la gomme spécifique utilisée permettent au véhicule de conserver sa tenue de route, alors même que le pneu accueille moins d’air et risque de se déchirer en temps normal.

Si vous roulez beaucoup et sur des routes parfois incertaines, vous équiper de pneus Run Flat est un bon investissement. L’intérieur de votre véhicule doit cependant disposer d’un système de contrôle de pression, faute de quoi vous ne détecterez pas forcément que vous avez crevé. A l’origine, la marque BMW a développé cette technologie sur ses propres véhicules, et ce dès l’année 2004. Aujourd’hui, de nombreux constructeurs la proposent, sous des noms parfois différents. Vous ne pourrez donc pas en installer sur n’importe quelle voiture.

Bien choisir ses pneus RunFlat

Avant d’acheter vos pneus, vérifiez que les éléments suivants s’appliquent à votre situation :

  • Les pneus Run Flat étant très spécifiques, vous devez au préalable vous renseigner auprès de votre constructeur, pour voir si votre véhicule peut en recevoir.
  • Votre voiture doit disposer d’un contrôle de pression du gonflage accessible depuis le tableau de bord, ainsi que d’un système de double accroche au niveau du pneu.
  • Vous devez les monter par quatre et non pas individuellement.
  • Ces pneus étant difficilement réparables (certaines marques interdisent même de le faire), évaluez votre besoin réel et le budget investi dans les diverses crevaisons que vous avez pu subir par le passé.